Pour la seconde fois, en 1970, Honda récompensait ses concessionnaires avec un voyage de 11 jours pour visiter les usines au Japon ; notre inspecteur commercial nous dit qu’il veillerait à ce que l’on soit du voyage, il savait que nous devions être du précédent mais il y a eu intrigue et un autre est parti à notre place !!!!

Nous avons devancé un peu les ventes, le stock était plus important que d’habitude ! Mais un coup de téléphone nous a averti que nous avions gagné . Mon père a décidé mon départ car il estimait fatigant pour lui et il me dit que ce serait peut-être l’unique fois ou il y aurait cette occasion et ce serait sans doute plus efficace pour l’avenir commercialement.

Je me suis retrouvé un matin d’octobre à Orly pour monter dans un Boeing 707 voyage de 17/18 heures, je me retrouve assis à côté de Jean Murit lui vers le hublot, il me dit : tu est qui toi ? Je lui dit : Rémondin de l’allier, il me répond : tu es le fils du boiteux ? Oui c’est moi, Tu sais j’aime bien ton père, il voit mon appareil de photo : tu es jeune passe donc vers le hublot, il était interdit de photographier au-dessus de l’URSS, alors il surveillait les hôtesses ou stewards pour que je puisse le faire .

L’avion faisait escale à Moscou-Cheremetièvo, nous étions tous en extase devant la dextérité avec laquelle les caissières maniaient les bouliers pour compter, beaucoup plus rapide que nos calculatrices de l’époque et peut que celles de maintenant !

Pict0152.jpg


My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture

My beautiful picture

Arrivée mercredi 21 octobre à 10 h à Tokyo, très bel accueil, on prend le bus pour le palace Hôtel, sortant de l’aéroport je vois un train monorail (photo) surprise car l’ingénieur Bertin avait fait des essais chez nous mais il n’a pas été suivi et le Japon l’a réalisé ! tout était prévu le fournisseur officiel de Honda en appareils photos et caméras était à pieds d’œuvre pour prendre les commandes, quelques collègues s’étant aperçu que j’avais pris pas mal de photo dans l’avion me demandaient conseils pour leurs achats, je ne pouvais pas faire les miens ! J’ai passé le dernier mais tous étaient sympa pour m’attendre au repas.

Pict0307.jpg
Pict0310.jpg
Pict0316.jpg
Pict0317.jpg Pict0320.jpg

Pict0321.jpg
ACCUEIL_AEROPORTjpeg.jpeg
ACCUEIL_AEROPORT.jpeg
ACCUEIL_AEROPORT.jpeg.jpeg.jpeg


Nous allons dans la chambre après le repas, avec le décalage horaire on s’endort sur le lit ! On frappe à la porte, réveille en sursaut, 18 h, c’était le photographe qui livrait les appareils photos !
My beautiful picture

Avant de partir discussion avec mon photographe préféré René Puyet de Varennes/allier pour sélectionner l’engin que je ramènerais, mon appareil photo était un FOCA SPORT , appareil léger de mécanique (il m'arrivait au cours d'un voyage d'acheter un journal de l'étendre au sol pour démonter le FOCA qui s'était bloqué, redresser des languettes, remonter) avec un objectif Angénieux une marque Française de haute qualité qui équipait l’URSS pour ses satellites, une petite liste de 3 modèles c’était faite, le moins cher le Minolta SRT101 comme celui du photographe ensuite 2 Nikon soit le Nikkormat que je connaissais le papa d’un ami en avait un ou plus cher le Nikon FTN (la différence le prisme pouvait être enlevé) je suis revenu avec le Nikomat et 2 objectifs un 35mm et un 135mm . Je n’ai pas fait d’erreur en écrivant « NIKOMAT » c’est l'appellation au japon . Dédouané il revenait à 1500 fr, en France, l’ensemble c’était 3500 fr , je n’aurais jamais pu me le payer.
NIKOMAT.jpg

J'attends l'ascenseur, il y avait un européen qui jouait avec sa clé de chambre, pendant un instant où je lui tourne le dos il échappe sa clé, il lâche un "merde" je me retourne , il dit: ce n'est pas possible je suis à Tokyo je lâche un juron et il y a un Français à côté de moi ! C'était un parisien .

SITES_HONDA.jpeg

Jeudi 22 octobre visite de l’exposition des produits Honda à Ikebukuro, ensuite déjeuné à ASAKA TECH parc de jeux enfants animés par les moteurs Honda puis direction SAYAMA pour la visite de l’usine ou sont fabriqué les autos HONDA Z .

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

HONDA_SR.jpeg
HONDA_SRjpeg.jpeg

ASAKA_TECH.jpeg
ASAKA_TECH._.jpeg.jpeg
ASAKA_TECHjpeg.jpeg

Vendredi 23 octobre nous prenons la direction de Hamamatsu avec leur TGV, le « Tokaïdo Shinkansen » nous n’avions pas encore le nôtre, nous roulions depuis ½ heure et des collègues disent : alors, il l’a fait sa pointe de vitesse ? Je leurs réponds : depuis un moment je fais des calculs par rapport aux poteaux que je vois au loin et j’arrive à une vitesse de 215/220 km/h ; ils décident d’aller boire au bar, un revient en nous disant : il y a un compteur et on est à 220 !

Un arrêt à la gare c’est 10 secondes, donc on nous avait dit de se préparer, je regarde ma montre, le train s’arrête les portes s’ouvrent on sort tous, on attends, j’entends une voix qui dit : alors il repart ? il nous avait fallu 3 secondes pour tous sortir ! Personne n’est assis à l’envers du sens de marche, au terminus un employé passe les dossiers articulés avant arrière de l’autre côté c’est très rapide .
Nous avons été surpris que les quais soient de plan pieds avec le train, nous avons compris l’utilité avec les 10 secondes d’arrêt et peut-être qu’ils avaient déjà pensé aux handicapés EUX !
Nous étions un peu fatigué, on le constate à mon visage dans le TRAIN, il faut penser que nous avons additionné décalage horaire, cadence effrénée entre levé tôt, couché tard, visites etc .

Nous avons passé près du mont FUJI .

My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Usine d’HAMAMATSU que nous visitons, comme à chaque fois photo à l’entrée, réunion avec des responsables et techniciens qui répondent à nos questions, nous avons à disposition des boissons et serviettes rafraîchissantes . Je suis passionné par les visites je fini toujours bon dernier, mais on m’attend !
USINE_HAMAMATSU.jpeg
USINE_HAMAMATSU_F.jpeg
USINE_HAMAMATSUB.jpeg
USINE_HAMAMATSU_C.jpeg
USINE_HAMAMATSU._D._.jpeg
USINE_HAMAMATSU._E.jpeg
USINE_HAMAMATSU__G.jpeg

Ce soir nous couchons au « Nagoya Castel Hotel » dans le hall un poisson en perles .
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture


J’ai photographié une mariée avec l’aide de mon collègue adroit pour la négociation

My beautiful picture
My beautiful picture

My beautiful picture

Samedi 24 octobre au matin nous prenons le train pour Shiroko en direction de Suzuka, nous déjeunerons au circuit ou quelques motos tournaient en essais . Petite visite du parc d’attraction, je ne pouvais pas ne pas photographier le panneau de bienvenue, le Japonais n'est pas évident à écrire pour un Français mais sans doute que l'inverse est est réel !

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Visite de l’usine de Suzuka à l’entrée une photo d’un bonzaï, rare chez nous en 70, et John Surtees avec la formule 1 RA300.

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Visite très intéressante ou j’ai vu la fabrication de beaucoup de pièces comme les ACT, tambours de freins autos, contrôle des pièces, montage des moteurs, emboutissage cadres portes etc d’autos, traitement des carrosseries, peintures, montage autos et motos et essais sur banc ou circuit pour sans doute celles qui présentait un problème et était revues en atelier en fin de chaîne ; plus on avançait plus je traînais ! Chez Honda en 70 il y avait des salles ou les ouvriers pouvaient se reposer un moment, se désaltérer, ils ne donnaient pas l’impression d’être dans une galère.
USINE_SUZUKA_.ALB.jpeg
USINE_SUZUKA_A_ALB.jpeg

USINE_SUZUKA.ALB.jpeg
USINE_SUZUKA_ALB.jpeg
USINE_SUZUKA._ALB.jpeg
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
Pict0056UM.jpg
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
Pict0353UM.jpg
My beautiful picture
My beautiful picture

Construction d’une maison traditionnelle , bois, papier,
My beautiful picture
My beautiful picture

Dimanche 25 octobre le matin un concessionnaire Honda exposait devant l’hôtel, aucun rapport avec nous, les clés étaient sur les motos, les concessionnaires allemands ne ce sont pas gêné pour partir faire un tour avec ! Les responsables Honda ont été obligés de s’expliquer avec l’exposant !!!!

Les cars nous attendaient, déjà monté avec mon collègue de Draguigan ( nous étions les deux plus jeunes et Honda nous avais placés ensemble pour les chambres) nous sommes surpris par plusieurs allemands qui désirais notre car, les bagages de chacun étaient chargés, on ne comprenait pas leurs raisons mais ils étaient décidés, nous étions en haut des marches à l’entrée du car, voyant qu’ils allaient forcer le passage nous avons tombé les vestes, montré les poings et fait comprendre qu’on ne se laisserait pas faire, ils ont fait demi-tour !
Le voyage précédent les concessionnaires Français Belges, Hollandais, Allemands étaient dans le même avions, au retour les Allemands s’en étaient pris aux Français et une bagarre avait eu lieu pendant le vol, pour cette raison nous étions seuls aller et retour ! Nous partons en direction de NARA via Kashikojima, Toba, Ujiyamada, Yamatoyagi, après Toba et Ise ( nom fréquent dans les mots fléchés)

A midi nous déjeunons sur un bateau dans la baie d’Ago ( Non, ce n'est pas en l'honneur de Giacomo Agostini !!!)

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Nous verrons les pêcheuses de perles à la baie d’ISE et le grand temple shintoïste

My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture My beautiful picture
My beautiful picture
ISE_SHRINE_.ALB.jpeg
ISE_SHRINE_.ALB.jpeg

En suite nous nous visitons l’ile des perles ou Mikimoto a mis au point la culture des huîtres perlières, il y a sa statue et nous assistons au procédé qui consiste à insérer un petit morceau de nacre dans l’huître qui réagit face à cette impureté et de la nacre est sécrétée afin de la recouvrir ; Pour assister à la démonstration nous étions assis sur des chaises pliantes posée sur une estrade en bois d’environ 20 cm, une grande tenture accrochée au plafond délimitait le lieu, un Belge énorme s’installe au dernier rang, il s'assoit sur 2 chaises! un peu brutalement les chaise reculent, les pieds arrières dépassent le bord de l’estrade, il perd l’équilibre tombe en arrière, essaye de se retenir par la tenture, il l'arrache en s’étalant sur le dos et les chaises, la tenture le recouvrant, on se précipite avec mon collègue, la situation étant comique le fou rire nous prend, on retire la tenture, en essayant de le tirer pour le relever on lui demande si il n’avait pas de mal tout en riant! Mais vu son poids on ne pouvait rien faire !!! Heureusement d’autres collègues sont arrivés.

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
ILE_PERLE_MIKIMOTO.jpeg

Ce soir trajet en autocar pour NARA, nous coucherons au Nara Hôtel , ancien château en bois
NARA_HOTEL_3.jpg
NARA_HOTEL_.2.jpg
CHAMBRE_NARA_HOTEL.jpg

Lundi 26 octobre : visite de la ville en autocar, du parc aux cerfs,

My beautiful picture

My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture

My beautiful picture

Le temple shintoïste de Kasuga

My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Le temple Daibutsu ( grande statue de Bouddha) Une particularité dans ce temple impressionnant construit en bois, un des pilier de soutien à l’intérieur d’un diamètre important, sans doute plus de 1m50 , est creusé à sa base et la coutume est de passer dans ce trou poli par le passage des gens pendant plus de 4 siècles, j’ai tenté et grâce à ma taille, aux alentours de 56 Kg à l’époque, j’ai traversé avec une vitesse surprenante, j’ai eu l’impression d’être aspiré ! Quelqu'un de corpulent semblant d'être dans l'impossibilité de passer traverse sans problème grâce à ce poli , certain on tendance à attribuer cette faculté à des forces supérieures .
NARA_TEMPLE.jpeg
NARA_TEMPLE_1.jpeg
NARA_TEMPLE_2.jpeg

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture
Pict0268_p12.jpg
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

J'ai estimé amusant de cadrer pour donner l'impression que le collègue est dans la poubelle ! ( pas de trucage avec une logiciel d'aujourd'hui) My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Nous Reprenons l’autocar en direction de Kyoto, visite du temple Fushimi Inari .
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Nuit au Miyako Hotel

Mardi 27 octobre Visite de la ville, de l’ancien palais impérial et du temple d’or, un peu déçu car avec le temps l'or était terne, moins brillant que sur les cartes postales, il a été refait depuis,

KYOTO_groupe.jpeg

KYOTO_TEMPLE_D_OR.jpeg
KYOTO_TEMPLE.jpeg

Les petite papiers sont appelés « omikuji » ils prédisent l'avenir, un vœu ou souhait de quelqu'un ... Mais si le présage est mauvais, il est de coutume de le plier et de l'accrocher aux branches d'un pin dans l’enceinte d’un temple.

My beautiful picture

Repas de midi dans un restaurant chinois avec baguettes table ronde et grand plateau central sur pivot, manger avec les baguettes c’est un calvaire mais avec un peu d’imagination on règle le problème, n’ayant pas complètement vidé mon porte-monnaie avant le départ je fouille dedans et trouve un petit ressort, je roule un axe avec un morceau de papier, le ressort maintenant le haut des 2 baguettes et me voilà muni d’une pince très pratique, mes collègues rigolent, les serveurs me montre du doigt et tous les employés défilent !!! La viande était bonne mais par jeu, avec mon collègue, on dit aux autres c'est du chien, ils étaient écœurés et ne voulaient plus se servir ! L’après-midi encore visite de temple, avant de partir Honda nous avait recommandé d’amener beaucoup de chaussettes vu le nombre de visite de temples mais curieusement nous avons peu posé nos chaussures ; ensuite une soierie où dans les bassins extérieurs il y avait d’énormes carpes multicolores
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Mercredi 28 octobre L’autocar pour la gare de KYOTO afin de prendre le super express Kodama 394 pour Atami et le « New Fujiya Hotel

L’après midi direction Hakone en passant par Jukkokutoge ( le passage des 10 provinces) le lac de Hakone et Owakudani (le grand enfer)
My beautiful picture
My beautiful picture

Un funiculaire permet d’avoir un joli point vue,
My beautiful picture
My beautiful picture

Tous on fait tourner les caméras,

Quel était le sujet de leurs intérêt ? Une Geisha ? Soichiro Honda ? Un 250 6 cylindres ? Rien de tout ça, simplement un virtuose de l'appeau, il imitait même des oiseaux qu'on ne connaissait pas !

Des collègues ont succombé à la tentation, peut-être dans l'idée futur d'enchanter le client . My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Petite balade en bateau sur le lac Hakone
ATAMI_HAKONE.jpeg
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Le soir arrivée Kowaki Hotel,
My beautiful picture

My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Nous dînerons à la japonaise assis en tailleur sur des chaises sans pieds !!! Habillé d’un Kimono, soirée animée par des Geishas avec quelques jeux sympas

Hakone_repas_hotel.jpeg

Nous coucherons sur une natte, heureusement agrémentée d’un petit matelas .
My beautiful picture

Jeudi 29 octobre Je suis compliqué avec la nourriture, je mange peu et ne supporte pas certains aliments en particulier les poissons, crustacés, en fin tout ce qui sort de l’eau sauf les baigneuses ! Aujourd’hui quand je pars dans un autre pays je prends mes précautions en emmenant des biscuits, au japon ça n’a pas été facile, beaucoup de poissons, donc je mangeais un maximum le matin c’était plus facile des collègues ne prenaient pas les petits pains, le peu de beurre, le peu de café, le peu de lait, je le récupérais pour me faire un petit déjeuner copieux, je demandais qu'ils remplissent les tasses, je faisais le geste, rien, j'avais essayé en prenant leurs poignet de les forcer à remplir les tasses mais difficile ils résistaient, midi et soir plus difficile d'avoir une nourriture qui me convenait ; bien que manger ne soit pas mon but, je mange pour vivre et non vivre pour manger, au bout de quelques jours je « flippais » quand je voyais midi et le soir arriver, le 8 ème jours nous déjeunons au self service du Palace Hôtel de Tokyo, agréable surprise il y avait de tout, je garnis l’assiette, jambon, saucisson, steak, frites etc , les collègues me disaient : on ne savait pas que tu savais manger !!!! Le soir dans le restaurant au sommet du même hôtel il y avait écrit Charollais au menu, ils me disent : tu vas nous dire si c’est du vrai ! Il était excellent, très tendre, avec le recul sans doute du bœuf de Kobé.
Les serveurs Japonais sont très strictes avec la règle, pendant l'attente du service nous discutions et machinalement je déplaçais mes couverts, le serveur me les remettait à leurs place, mais sans m'en rendre compte je recommençais, à la 4 ou 5 fois il m'a fixé d'un regard très expressif sur son taux d'agacement !

Autocar pour la gare de Yumoto (moto même dans les noms !) nous prenons le rapide Odakyu panoramique pour la gare de SHINJUKU afin de rentrer sur Tokyo et le Palace Hôtel où nous déjeunons, l’après midi spectacle au théatre KOKUSAI de la revue « All Girls revue » semblable au LIDO, il y avait une cascade (de l’eau) sur la scène
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Vendredi 30 octobre Visite du salon autos motos de Tokyo à Harumi, Le japon avait un modèle d’auto que nous n’avons jamais vu en France, 1300 cm3 arbre à came en tête refroidissement par air, performante.
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
Pict0119_SAL.jpg
My beautiful picture My beautiful picture)

Pict0120_SAL.jpg
Pict0123_SAL.jpg
Pict0124_SAL.jpg

L’après midi libre pour visiter Tokyo, le conseil pour revenir à l’hôtel ? Partir avec des boîte d’allumette du Palace Hotel en donner une au chauffeur de taxi de cette façon il a l’adresse de l'hôtel
Nous étions surpris par les enseignes lumineuses, à cette époque nous n’en avions pas autant en France, je me suis amusé à en prendre quelques unes en photo .
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

La conduite des automobilistes me faisait penser à un mélange Allemand Italien, respect du code mais rapide, les pneus couinaient dans les carrefours !

Un soir, on rentrait à l’hôtel en car, le responsable japonais du voyage nous donne rendez vous le lendemain à 6 heures, unanimement sans concertation nous disons non, nous n’en pouvions plus, crevés, morts, le rythme pour nous montrer le maximum était rude, on proposait 8 h , il disait non , on a bien insisté il ne nous croyait pas, il ne connaissait pas assez les Français , le lendemain eux étaient à 6 heures dans le hall de l’hôtel notre arrivée c’est échelonnée entre 8h et 8h ½ .

Soirée cocktail et dîner dans la salle d’or du palace Hotel Monsieur Soichiro Honda était présent, il a, je pense? parlé, avec tout le monde , je tenais un verre de jus de fruit il m’a dit que ce n’étais pas ça que je me ferai du sang ! C’est quelqu’un qui a pas mal d’humour, je lui ai posé la question si on reverrait les250 et 350 six cylindres en GP je m’en doutais un peu il m’a répondu non, comme souvenir chacun devait dessiner sur assiette à recuire au four, j’avais dessiné Mike Hailwood bien entendu sur la 6 pattes, Soichiro Honda me la signée, le choix du sujet lui a plus.
SOIREE_AVEC_SOICHIRO.jpeg
My beautiful picture
My beautiful picture
Pict0127_AD.jpg
Pict0128_AD.jpg
VOYAGE_JAPON_002.jpg
Tous sont reparti avec un Samouraï
SAMOURAI.jpg


Samedi 31 octobre Le retour Depuis quelques jours un responsable de Honda France les harcelaient pour aller au centre de recherche, le voyage d’avant nous avait été en visite mais prétextant qu’ils ne pouvaient pas tout cacher nous n’y avions pas droit, nous étions dans le bus poUr partir à l’aéroport il arrive en courant frappe à ma fenêtre et me dit : ils ont accepter et je pars que demain, je lui demande de me téléphoner au retour pour me raconter ce qu’il avait vu. En 70 le bruit courait qu’une CB 500 quatre cylindres était en préparation, pendant tout le voyage ils nous ont démenti la rumeur, il m’a téléphoné quelques jours après pour me raconter, au détour d’un bâtiment il y avait une dizaine de proto de CB500 ! Il avait demander à voir la 250 6 pattes de près, son vœux a été exaucé, il a pu s’asseoir dessus, il l’a trouvé toute petite, il faut dire que lui est assez balaise, un ancien crossman .

Si à l’allée nous avions un Boeing 707 au retour c’était Douglas DC8, un peu plus bruyant et pas de film.

Nous décollons, passage sur Tokyo, la mer du japon, la Sibérie avec de jolies couleurs violacées
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture
Pict0149_p13.jpg

En arrivant à Moscou nuages bas, neige, l’avion a tourné longtemps autour du terrain de Cheremetièvo le temps que les chasses neige dégage la piste, en roulant je voyais des hommes debout sur les ailes des avions avec des balais pour enlever la neige .
My beautiful picture
My beautiful picture
My beautiful picture

Nous avons été superbement reçu, de bouche à oreille il se disait que ce voyage valait environ 13000 fr 1970, les tarifs ont beaucoup baissés depuis, à titre de comparaison une CB750 valait a peine 10000 fr, j’avais acheté un fourgon Fiat 238 près de 10000 fr aussi . La courtoisie, la politesse des japonais m’avait fait naître une réflexion : la politesse peut-être la forme la plus élevées de l’hypocrisie ! Comme partout il ne faut pas généraliser, d’après ce que j’ai ressenti, ce que j’ai lu il ne semble pas Monsieur Soichiro Honda était de cette veine .