6_patte_blog.jpg Les avions ont fait parti des points d’intérêt du paternel, fin des années 20 peut-être 30, il travaillait au Mayet de Montagne et avec des copains ils ont décidé de monter un planeur d’initiation, à cette époque on apprenait « sur le tas » avec un engin volant qu’à quelques mètres ; je me souviens que mes parents me racontaient être aller chercher le bois à Villefranche chez le fabricant ; Ils avait monté un treuil sur un chassis d’auto et ils l’ont fait les essais dans un prés ; Membre de l’aéroclub de Vichy, à RHUE à cette époque, il y a fait la mécanique et il m’avait montré l’autographe que lui avait fait Maryse Bastier au court d’un de ses raids quand elle c’est posée à Vichy et que le paternel avait fait le ravitaillement de son avion . Il faut que je retrouve l’autographe dans les archives. Il m’avait inculqué cette passion aussi, pour noël 1955/56 il m’avait acheté un planeur animé par une petit moteur fusée « JETEX 50 », en vol libre à cette époque, c’était très chouette il volait bien, une fois le lançant à partir du champs derrière chez nous il a survolé les maisons et les voisins étaient surpris par le sifflement du moteur leur faisant lever la tête, il s’est posé dans le jardin de l’école sans mal.

IMG_1176.JPG

Un an ou deux plus tard, fana de tout ce qui allait vite j’avais commandé un kit à la « Source des Inventions » à paris pour construire un Mirage lll , 25 cm d’envergure, motorisé par le petit « Jetex50 » Il tenait plus du fer à repasser que du planeur, le vol était très court ! Mes 2 petits copains suivant mon idée on a créer un mini aéroclub, nous imprimons des cartes avec la petite imprimerie que nous utilisions à l’école pour notre petit journal « ma belle plaine » que nous vendions au habitants du village et aux clients de mon père ce qui me permettait d’acheter des avions à Cusset ou Vichy car la semaine j’étais en sixième au collège de Cusset. Bien sûr ce ne sont que de petits engins à moteur caoutchouc ou planeurs mais nous nous amusons bien ; Les années passent puis un automne 1980 mon épouse me pose une question : je ne comprend pas tu achète des bouquins sur l’aviation, les modèles réduits et tu n’en fait pas ! - Oui tu as raison, j’en ai fait il y a longtemps mais je n’ai pas recommencé - Et bien ce sera impeccable on t’achète ça pour Noël mais tu sera obligé d’être avec nous pour choisir! Noël se passant à Menton dans la famille direction Vintimille chez le quincailler connu comme très compétent, c’était un « Devil » le restant de l’équipement provenant du « Ballon Rouge » à Vichy, ne pas confondre avec le « Ballon DE rouge », adhésion à l’Aéroclub de Magnet devenu celui de Lapalisse depuis pour apprendre à piloter J’arrive sur le terrain le premier dimanche, je déballe, j’assemble le coucou, un gars vient me voir il le regarde sur toutes les faces, me demande si le moteur tourne, je le mets en route il me dit : - C’est tout bon, tu a fait ça tout seul ? - Ben oui ! - Ca doit voler Il le fait décoller le repose, c’est nickel et viennent les premières leçons, très directif mais ça permet de progresser et nous devenons ami Gérard et moi. Ce pauvre avion de début à beaucoup souffert entre mes mains et celle de mon ami Gérard qui le prenait pour faire les concours de vrilles dans les meetings, son esprit compétiteur le poussait à attendre le plus longtemps possible avant d’arrêter et paf c’était trop tard ! ! Je l’ai tellement recollé que je l’avais rebaptisé sur l’aile « Devil Araldite » son poids s’en ressentait !!!!

DEVIL.jpeg

Le second construit un petit « Pik AS » à aile basse toujours motorisé par l’ OS 25 FSR 4cm3 qui équipait le Devil, un échappement adapté lui permettait de prendre beaucoup de tour avec une bonne hélice, il était très amusant ; je l’avais monté en tricycle sous les conseils des copains en ayant eu un ainsi qu’augmenté la surface de la dérive . Le troisième je le vois en photo dans les bouquins, la boîte venait de sortir , un Starlet avec une aile parasol, maquette d’un avion américain amateur, je décide de l’équiper du premier 4 temps qui venait de sortir l’OS 40 FS de 6,5 cm3, très joli mais d’un pilotage un peu délicat surtout pour le décollage, un copain en ayant construit un équipé du moteur OS Wankel se révélait plus facile.

Le PIK-AS et le Starlet PIK_AS_et_STARLET.JPG

STARLET.jpeg

Je me suis beaucoup amusé avec le PIK AS, le Starlet ne pouvant le remplacer j’ai cherché quel modèle construire pour retrouver ce plaisir au pilotage, je désirais plus puissant, mon ami Claude me conseil le Fiesta, effectivement très amusant aussi avec un 6,5 cm3 OS équipé d’un résonateur .

FIESTA.jpeg

J’avais envie de construire un engin original, pas très gros, performant, discutant avec un autre ami, Jean Paul, il me parle d’un plan MRA (magazine avion modèle radiocommandé ) du Corsair à réaction, il me plaisait , j’acquière le plan et suivant ses conseils le modifie en prenant l’avant dernière nervure comme dernière pour augmenter la surface de l’aile Je prévois le montage du 6,5 cm3 du Fiesta, je réalise un résonateur incorporé dans le fuselage, pour l’équilibrage je place le réservoir sur l’arrière avec un second plus petit à l’avant, sur le modèle des carbu de tronçonneuses je fais une pompe à membrane pour alimenter le réservoir avant. Carburation un plus longue à mettre au point mais il volait, malheureusement il a eu une ratée à basse altitude, à la reprise du moteur il a passé sur le dos et crash !

CORSAIRE.jpeg

MINI_BOY_HELICO_mai_90.jpeg

MINI_BOY__1990.jpeg