Les années 60 les motards n’étaient pas encore très nombreux, le redémarrage c’est effectué chez nous, dans la France profonde comme aimaient le dire les médias, véritablement en 1968, avec les premiers clients devenus copains et amis au fil du temps nous avons organisé des sorties de quelques motos, participé à des concentrations, puis février 1970 , Honda avec Moto Revue Organise un Rassemblement au Collet d’Allevard, station de ski à 1640m entre Chambéry et Grenoble, nous décidons d’y participer.

Pour être classé, un club était nécessaire, il fallait un nom, après mûre réflexions « TEAM HONDA DU VAL D’ALLIER » fut adopté, logique quoi !

Nous sommes partis par un temps assez clément mais la météo s’est gâtée en s’approchant des Alpes, pluie, neige fondue
. Sans doute, après Pontcharra, un motard était arrêté sur le bas côté de la route en panne, nous nous arrêtons, une CB450, plus d’allumage, je dis aux copains de continuer, je les rejoindrai, il a fallu un bon moment pour résoudre le problème, la nuit commençait à tomber, les étincelles sautaient directement à la culasse compte tenu de l’humidité ambiante, en changeant le passage des fils HT j’ai pu les enfoncer directement sur les bougies en supprimant les antiparasites (panne récurrentes pendant quelques années) nous pouvions retenir par l’organisation des chambres d’hôtel à l’Allevard à un prix « étudié » car la montée au Collet ne se faisait que le dimanche matin.

A mon retour les copains m’avertissent que Gilles était tombé avec sa CD125 et était parti à l’hôpital de Grenoble avec sans doute une clavicule cassée, Patrice passager qui n’avait pas encore de moto, avait récupéré la 125 et reviendrait avec, nous étions peu nombreux dans l’hôtel et nous avons fait des bonnes glissades en chaussettes sur le parquet du couloir!

Le lendemain départ pour le Collet d’Allevard sur la neige, j’avais déjà quelques années de motos à mon actif en particulier sur la neige mais les autres moins et ce n’était pas évident ; suite à un arrêt Jean Claude n’arrivait pas à redécoller avec la CB750 K0, aidé par « Alfred » mon passager faisant du poids sur l’arrière de la CB 350 on poussait La 7 ½ !

Nous avons été récompensé en remportant la coupe Moto Revue récompensant le club pirate (non affilié) notre nom n’était pas non plus pour déplaire à Honda .
COUPE_ALLEVARD.jpg
ALLEVARD_70.jpeg

Retour l’après-midi, tout le lundi a été nécessaire pour remettre la 350 présentable ! Je n’avais pas encore tous les produits de nettoyage sorti par la suite et le laveur haute pression n’était pas encore inventé ; à part mon 50 Paloma Super Strada Flash c’était ma première grosse moto neuve et je m’étais promis de la conserver le plus longtemps possible à l’état sortie de caisse.

Le sel, le goudron, la terre je pensais ne jamais la remettre en état, c’était démoralisant. Pour la plus part d’entre nous l’achat d’une moto était un gros sacrifice, le SMIC mensuel était à 90 euros en 1970.

Cette idée de club continuait son chemin, il en existait un à Vichy, les copains on tâté le terrain sur plusieurs réunions ils en ressortaient très déçu par la mentalité, le mécano de Boucé n’était pas très en odeur de sainteté, mon père en avait fait parti dans les années 50 et tout n’avait pas été toujours agréable, par contre nous avions gardé des amitiés au Moto Club D’Auvergne et j’expliquais aux amis que j’irais les voir, mais pressé ils sont allé à une réunion sans se recommander du paternel et de moi, ils sont revenu bredouille et déçu, nous les avons rassuré, la semaine suivante j’y suis allé avec eux tout a changé et le Team Honda du Val d’Allier est devenu section du MCA .
Premières réunion au bistrot voisin du garage l'Hotel du Nord "chez mimile avec la coupe de l'Allevard qui trône sur la table"

REUNION_chez_MIMILE.jpg
REUNION_MIMILE_1.jpeg.jpeg
REUNION_MIMILE_2.jpeg.jpeg.jpegREUNION_MIMILE_4.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpegREUNION_MIMILE_5.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg

C’était super car on participait aux grand prix, en général on prenait le contrôle des billets, c’était ingrat dans un sens mais on était motivé par le fait que le MCA avait besoin de fric pour organiser, en suite on avait les brassards pour aller partout, sauf l’année du record ou à 11 h du matin Marcel Cornet me demande tous les carnets, tous étaient vendu aux guichets! Cette année nous n’avons pratiquement pas fait de recette et ce qui était étonnant les spectateurs que l’on trouvait dans des lieux reculés avaient payés !!!

En 72 le dimanche matin juste après la fermeture du circuit des responsables me demande de prendre ma moto pour chercher Marcel Cornet autour du circuit, je saute sur la CB500 et je pars, premier tour lentement , je ne le trouve pas, ils me demandent de repartir, là ce sera un peu plus vite, les spectateurs m’encourageaient !!!!! Donc j’essorais de plus en plus la poignée de gaz, tout seul sur le circuit fermé c’était génial, je ne sais plus combien de tours j’ai fait et je n’ai jamais vu Marcel !!!!

En étant sous la bannière Team Honda du Val d’Allier c’était pratique car on pouvait s’inscrire aux rassemblements en affiliés mais on sympathisait avec les pirates comme les Dragons Auvergnat avec Kiki Blanchot malheureusement trop vite parti.

Dans les bons souvenirs leurs concentre au pieds du puy de Sancy ou il fallait monter un sentier pour avoir la médaille en haut, des Belges s’étaient escrimé à faire grimper une Harley ! Un de mes amis Thierry étant passé au trial était mon passager on a donc décider de tenter la montée ensemble, grâce à son expérience, il avait les attitudes pour améliorer l’adhérence de la roue AR pendant que je m’occupais de l’avant et de la puissance nous permettant d’aller beaucoup plus haut que l’arrivée en s’approchant de la table d’orientation .

Nous avons décidé nous aussi d’organiser une concentre à Boucé, ce sera 1971 et 1972, un ami c’était chargé d’une partie du casse-croûte offert en allant chercher du ST Nectaire chez le producteur, il était encore étudiant à la FAC de Clermont et il a bien embaumé les piaules.

Le paternel faisait la circulation au carrefour avec sa canne en alu !

Comme d’habitude à ces époques Ricard offrait l’apéro !

Notre village c’était 800 habitants, aujourd’hui beaucoup moins 520, les gars ce sont amusé avec les cloches de l’église, le dimanche à midi le distributeur de carburant vide , la boulangerie à sec, les 2 épiceries ,la boucherie bien dévalisé aussi, les deux bistrots attitude différente, l’hôtel du nord était le siège du club il avait bien prévu, l’autre, l’hôtel du midi, avait eu tendance à virer les motards dont un copain de mon père de Clermont Ferrand qui était une personnalité importante, le lendemain j’avais été voir la patronne pour lui dire quelle avait fait une erreur de le mettre dehors en lui donnant son pedigree, début 1972 elle me demandait déjà si on recommençait car elle désirait nous aider !

En 72 comme en 71 j’avais discuté avec les gendarmes de Varennes-allier, on se connaissait bien et nous avions convenu qu’ils ne se montreraient pas et nous nous étions fixé un rendez-vous le samedi soir à 4/500 mètres du bourg pour faire le point et les assurer qu’en cas de problème je les appelais de suite, mais tout allais bien.

Photos de 1971
CONCENTRE_71_BOUCE_1.jpeg.jpeg
CONCENTRE_71_BOUCE_2.jpeg.jpeg.jpeg
CONCENTRE_71_BOUCE_3.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg
CONCENTRE_71_BOUCE_4.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg
CONCENTRE_71_BOUCE_6.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg.jpeg
CONCENTRE_71_BOUCE.jpeg

CONCENTRE_72_BOUCE.jpeg.jpeg
Concentre_bouce.jpg

J’avais repris des éléments du MCA, roue à rayon et emblème avec le casque arverne ainsi que l’aile Honda pour la médaille que ce soit pour 71 ou 72 différenciées par la date ( Fabrication régionale Béraudy & Vaure à Ambert).
MEDAILLE_71.jpg

Peu de photos en 1972, sans doute trop occupé :
Concentre_72__a_.jpg
Concentre_72__b_.jpg
Concentre_72__c_.jpg
Concentre_72__d_.jpg

Le samedi soir tard il y a eu un accident de car très grave à l’entrée de Varennes-allier, ils étaient donc très occupé le dimanche, une habitante de Boucé n’appréciant pas cet envahissement de motos, avec une arrière pensé de nuisance à mon égard, appelle la gendarmerie pour déclarer que les motards roulaient à fond dans le bourg etc… La gendarmerie de Varennes sur Allier ne pouvant se déplacer envoie ceux de Jaligny en leurs recommandant de me contacter, le temps de me trouver ils avaient constaté que rien de dangereux ne se passait, nous avons discuté au bureau, j’ai posé quelques questions détournées pour deviner qui était le corbeau, logique ils n’ont pas parlé mais les réponses « non » à mes questions m’ont permis de situer l’appel, qui s’est révélée juste rapidement

. Sans conviction j’avais demandé à Honda France une aide pour le démarrage du club et ils avaient été sympa, nous avions aussi organisé une tombola avec comme prix un motoculteur Honda ou une moto, elle avait bien fonctionné ce qui nous avait également fait une cagnotte relativement importante pour l’époque pour aider financièrement les membres qui participaient aux concentrations.

Nous avons fait un week end « information » sur les cours Arloing à Cusset 03, nous avons monté mon barnum d’exposition, des motos de disciplines différentes, route, trial, cross ,enduro etc Le principe était de répondre aux questions que les motards pouvaient se poser, législation, assurance, entretien, mécanique, éventuellement à la demande parfaire le pilotage, nous l’avons fait aussi à la maison des jeunes de Vichy vers le pont barrage ou nous avions monté une expo au premier étage .
My beautiful picture
COURS_ARLOING.jpeg